Portobelo et Colon

La région de Portobelo est riche en histoire et la ville de Colon tout autant. Véritable point de départ de la Route de l’or des conquistadors espagnols, la région possède un patrimoine important.

Histoire et géographie

Découverte par Christophe Colomb, la baie lui doit son nom de « joli port » ou Portobelo en espagnol. Située sur la côte Caraïbes, la ville était le port principal du départ de l’or et autres marchandises vers l’Europe. Par ailleurs, la ville de Colon a été longtemps surnommée « la pequena tasa de oro » (petite tasse d’or) mais pour des raisons musicales. La ville en effet a longtemps été l’un des lieux prisés de la musique Salsa. Ensuite Colon est la porte de l’océan atlantique pour le canal de Panama et de nombreux bateaux passent tous les jours par ce port. Enfin, il existe le fort de San Lorenzo qui a été érigé pour défendre  l’embouchure du Rio Chagres. Ce fort était destiné à faciliter le  » Camino de cruces« , transport de l’or par voie fluviale.

Les hôtels et autres logements

La région dispose de quelques chaînes mais les hôtels de charme sur la Caraïbes sont à retenir. Isla Grande qui est une petite île en face de la côte, propose quelques hôtels de charme. Ensuite, il existe de petits hôtels dédiés à la plongée-sous-marine très réputée dans cette province.

A découvrir ou à faire

Tout d’abord le fort de San Lorenzo et les canons de Portobelo pour la partie historique. Ensuite, les nouvelles écluses d’Agua Clara pour se rendre compte de l’importance du nouveau Canal de Panama. La côte pour sa beauté tropicale et Isla Grande pour ses petites plages sauvages. La population est majoritairement noire, descendante des esclaves et migration des peuples de la Caraïbes à la construction du Canal. La culture africaine « Congo » est un élément important de ce voyage.

Insolite

L’église de Portobelo abrite le Christ noir (Christo Negro). La légende raconte que les galions espagnols ramenèrent d’Europe trois Christ mais qu’une tempête fait chavirer la caisse qui reste finalement dans le village. Portobelo ne sera pas touché par une épidémie de cholera et une fête qui a lieu le 21 octobre, célèbre ce miracle. La procession part de tout le pays.